"Pas d'aller sans retour" (Yijing)

Dans le commentaire du onzième hexagramme du Livre des mutations, le Yijing (易經), figure la phrase suivante : « Il n’y a pas d’aller sans retour. » (無往不復). Celle-ci décrit, dans la relation ciel-terre, la circulation des souffles et donc l’actualisation de la vie même. Dans un mouvement incessant, la positivité céleste descend, puis remonte, tandis que la négativité terrestre monte et redescend. Comme bien souvent en Chine, les principes les plus fondamentaux, même cosmologiques, trouvent leur application dans les différents champs de l’activité humaine. L’art du combat ne fait pas exception. Il s’agit là de comprendre combien le retour de frappe importe autant que l’aller. En effet, tout miser sur le coup alors que celui-ci peut rater sa cible, ou ne pas la toucher suffisamment, et ne pas rebondir pour enchaîner peut s’avérer dangereux. La situation après la frappe compte autant que la frappe elle-même. Il convient donc de travailler le rebond dirigé pour poursuivre l’élan destructeur. Ce principe, le troisième, s’ajoute ainsi à ceux de la perception et de l’intention. Rappelons que chaque pratiquant peut s’approprier ces principes et les adapter à ses techniques propres – le principe libère tandis que la seule technique emprisonne, loin de la réalité le plus souvent. 

Retour aux vidéos

 

 

« No going without return » when fighting

 

A sentence in the commentary of the eleventh hexagram of the Book of Changes, the Yijing (易經), says : « There is no going without return. » (無往不復). It describes the circulation of breaths in the earth-heaven relationship or, in other words, the actualization of life itself. In a constant movement, the celestial positivity descends and then ascends, while the terrestrial negativity rises before coming down. As so often in China, the most basic principles, even cosmological ones, find their application in different fields of human activity. Martial Art is no exception. We must understand that, when striking, the return movement is as important as the going movement. Indeed, staking everything on the punch while the latter can miss the target, or not hit hard enough, and then failing to link attack or defense movements can be very dangerous. The situation after a strike is as important as the strike itself. It is therefore necessary to work on led rebound in order to be able to continue the destructive impulse. This is the third principle in addition to those of perception and intention. We must remember that every practitioner can appropriate these principles and adapt them to his own techniques – principles liberate while techniques imprison and most often trap us away from reality.

Back to videos